Le lien

Publié le par Michel Giliberti



Je n’ai pas eu le courage de me consacrer au blog ces derniers temps.

Entre un travail excessif et le moral un peu en berne, j’avais là quelques raisons suffisantes.

Pendant tout ce temps, j’ai dû mettre sur pied ma prochaine exposition (peintures et photos), terminer les corrections de mon dernier roman et suivre toute la mise en pages d’un livre consacré à mes photos et poésies (merci à mon éditeur pour sa patience), le tout devant être bouclé avant le 29 mai, date de mon vernissage à la galerie Benchaieb, à Paris, où l’ensemble de ce travail sera présenté.

Même si « travailler plus pour gagner plus » (harangue ô combien détestable de notre cher président) est dans l’air du temps, moi qui rêve de tout arrêter enfin et prendre de la distance avec ce qui use, je vous le dis, cette phrase est la plus stupide que je connaisse.

À mon sens, nous sommes faits pour jouir de la vie sans la perdre à la gagner ! Le moral se retrouve dans les choses vraies... celles qui n'ont aucune valeur marchande : l’observation, l'écoute de l'autre, l'écoute de la nature.

Bref, histoire de renouer nos échanges, je viens par ici, errer dans le noir de ce blog, un peu comme j'entrais dans les trains fantômes de mon enfance, mais là, les fantômes sont les miens et j’en connais toutes les ficelles.

Bientôt je posterai la couverture du livre de photos et celle du roman.

Je parlerai aussi de ma pièce de théâtre « Le centième nom » qui se jouera à partir du 5 juin au théâtre La Lucarne, à Bordeaux et qui me transporte de joie.

Je vous parlerai plus précisément de Jean-Pierre Terracol, le metteur en scène, des acteurs, Ahmed Alami et Lionel Heches, mais je m’appliquerai à le faire, dès que je pourrai réellement souffler et trouver les mots pour le dire. Si je n’en parle pas moi-même, qui en parlerait n’est-ce pas ?

Je reviens bien vite… à bientôt.

Commenter cet article

Isabelle 17/05/2008

Bonjour ! Je viens de découvrir votre blog sur "Le tour des blogs" et je dois avouer que je trouve vos toiles superbes. Je n'aime pas trop les comparaisons car chaque artiste est unique mais en tout cas, que ce soit voulu ou non, vous assurez avec honneur la relève de Siudmack, Di maccio, Giger, Beckzinski et d'autres artistes fantastiques ou visionnaires des années 80.

TERRACOL Jean-Pierre 19/05/2008

Je crois aux signes du destin ... aux rencontres non programmées et à la force intèrieure de l'homme, à l'espoir aussi ... et le fait que la reprise de "ta page du jour", synonyme d'un mieux être, coïncide avec le jour de mon anniversaire et la fin du montage du décor du "Centième Nom" me comble ... A trés bientôt et grosses bises.Jean-Pierre T

Chris-Tian Vidal 19/05/2008

Quel beau lien que votre billet.

Henri-Pierre 20/05/2008

Enfin de vos nouvelles cher Michel.Paris, Bordeaux j'y serai certainement.

Nath( alias nathgrim) 24/05/2008

Bonjour Michel, voilà bien longtemps déjà...Mille et une contrariétés...Le temps était morose à l'âme,et le moral en soumission, ne permettait pas grand chose. Aujourd'hui l'énergie retrouvée je reviens doucement... -) Et comme vous dites si bien:" "À mon sens, nous sommes faits pour jouir de la vie sans la perdre à la gagner ! Le moral se retrouve dans les choses vraies... celles qui n'ont aucune valeur marchande : l’observation, l'écoute de l'autre, l'écoute de la nature. "Tout en sachant aussi que c'est à travers la nature en solitude que l'on se retrouve soi même nous permettant ainsi de retourner à l'écoute de l'autre.Merci Cher Michel pour nous livrer ainsi votre ressenti en toute chose, et, sachez combien nous nous retrouvons nous aussi...L'autre sera toujours une belle rencontre avec soi même. :)Bien à vous Michel et à bientôt.Nath


Partager cette page Facebook Twitter Google+ Pinterest
Suivre ce blog