Le blog de Michel Giliberti



Je n’ai pas eu le courage de me consacrer au blog ces derniers temps.

Entre un travail excessif et le moral un peu en berne, j’avais là quelques raisons suffisantes.

Pendant tout ce temps, j’ai dû mettre sur pied ma prochaine exposition (peintures et photos), terminer les corrections de mon dernier roman et suivre toute la mise en pages d’un livre consacré à mes photos et poésies (merci à mon éditeur pour sa patience), le tout devant être bouclé avant le 29 mai, date de mon vernissage à la galerie Benchaieb, à Paris, où l’ensemble de ce travail sera présenté.

Même si « travailler plus pour gagner plus » (harangue ô combien détestable de notre cher président) est dans l’air du temps, moi qui rêve de tout arrêter enfin et prendre de la distance avec ce qui use, je vous le dis, cette phrase est la plus stupide que je connaisse.

À mon sens, nous sommes faits pour jouir de la vie sans la perdre à la gagner ! Le moral se retrouve dans les choses vraies... celles qui n'ont aucune valeur marchande : l’observation, l'écoute de l'autre, l'écoute de la nature.

Bref, histoire de renouer nos échanges, je viens par ici, errer dans le noir de ce blog, un peu comme j'entrais dans les trains fantômes de mon enfance, mais là, les fantômes sont les miens et j’en connais toutes les ficelles.

Bientôt je posterai la couverture du livre de photos et celle du roman.

Je parlerai aussi de ma pièce de théâtre « Le centième nom » qui se jouera à partir du 5 juin au théâtre La Lucarne, à Bordeaux et qui me transporte de joie.

Je vous parlerai plus précisément de Jean-Pierre Terracol, le metteur en scène, des acteurs, Ahmed Alami et Lionel Heches, mais je m’appliquerai à le faire, dès que je pourrai réellement souffler et trouver les mots pour le dire. Si je n’en parle pas moi-même, qui en parlerait n’est-ce pas ?

Je reviens bien vite… à bientôt.

Published by Michel Giliberti - - Mon actualité

commentaires

Ikkar 14/05/2008

Enfin des nouvelles... qui parlent de la vraie vie...Je vous embrasse, cher MichelIkkar, with love

Babeth 14/05/2008

à ce que je vois, tu as plus d'une corde à ton arc... Y a-t'il un domaine artistique que tu ne touches pas? Si tu es aussi doué dans l'art théâtral que tu l'es dans la peinture, ce doit être un régal que de regarder ta pièce... Dommage que je n'habite ni à Paris, ni à Bordeaux... En attendant, je ne sais pas si c'est de mise de te souhaiter bonne chance pour ton expo, ton livre et ta pièce de théâtre, il y a peut-être des superstitions que je ne connais pas, mais au moins, je me permets de te dire que je suis de tout coeur avec toi en ces instants précis de ta vie. Je voudrais rajouter que je rejoins ta philosophie de vie. Bises. Babeth.

Alain 15/05/2008

Heureux de vous retrouver cher Michel. Dommage que le moral soit un peu en berne avec les merveilleux projets qui vont se réaliser.J'espère que vous nous tiendrez au courant sur la sortie de vos livres ainsi que sur le succès de votre pièce.Bien amicalementAlain

bellelurette 15/05/2008

Coucou, mon Michel préféré (et oui !)Et oui, travailler plus pour gagner plus, quelle phrase plusqu'idiote !Console-toi en te disant que toi, au moins, tu excerces dans ce que tu aimes, ce qui n'est vraiment pas donné à tout le monde.Et tu sais bien que je partage à 100% ta philosophie de vie. Figure-toi que je pensais que tu étais déjà exilé en Tunisie.Je te souhaite bien évidemment un succès bien mérité pour toutes tes oeuvres... et je t'embrasse tendrement.Si tu es d'accord, je vais faire un relai sur mon blog pour annoncer toutes ces bonnes nouvelles, qu'en penses-tu ?

François 15/05/2008

Bonjour Michel,Double, ou triple plaisir de vous retrouver sur votre blog, et plus encore peut etre: vous revoila sur le blog avec une sorte de Saint Sebastien si émouvant, il va ya avoir une nouvelle expo à la galerie Benchaïeb.. et votre pièce à Bordeaux.Décidément, il y a ces jours-ci un peu de soleil en dehors des terrases de café... du sens qui perce dans l'insignifiance dont on veut nous inonder.Plein d'amitié, comme toujours et encore..François

JC 15/05/2008

... je suis impatient ...

*MeL* 15/05/2008

hum....à BDX...tu viendras ? Quel jour dis ...

*MeL* 15/05/2008

Le Maitre se doit d'être présent pour la première non ?Je piaffe dimpatience !

*MeL* 15/05/2008

J'ai honte là.... d'avoir oublié de te donner pleins de bisous pour ton retour ..suis comme les gosses très fofolle.Suir heureuse de revoir ce blog me parler de toi ...merde, je pleure là !

*MeL* 15/05/2008

Mais voui.. suis une petite bordelaise d'adoption.. toi tu trouves que cela sera marrant de se rencontrer ..moi ça me fait peur  et rire ...je rêve, une personne m'a dit que tu étais "tellement humain " je t'attends ...le jour et l'heure ...enfin pouvoir te coller de gros bisous  en remerciements des instants merveilleux que je passe chez-toi...dans ton antre ...Rires ...ce soir je suis heureuse .

Maryse 15/05/2008

Des veines saillantes, du sang près à s'enfuir, la fragilité à fleur de peau et pourtant deux jambes qui semblent être des piliers...la vie qui pleure et l'amour au dessus de tout...quelques mots sur mon ressenti face à ton tableau.Et bien avec le travail dingue que tu viens de fournir, si tu ne deviens pas richissime, tu pourras écrire à Sarko ce que tu penses de sa célèbre phrase !!!  Heureusement que le monde n'est pas une marchandise et que ce qui enrichit le plus nos vies est dans les choses simples. Je te souhaite de tout coeur Michel une belle réussite à la hauteur de ton talent, et à bientôt au pays d'adption de MeL.... Bises

Patrocle 16/05/2008

Coucou Michel,comme l'ensemble de tes fans de par la toile, je suis content d'avoir de tes nouvelles...merci pour la vision de ce "lien"...;merci pour toutes ces news... un nouveau roman, un recueil de poesie... une expo (j'essayerais de venir voir ca rapidement avec Jerôme) rhaaaaa...que du bonheur en perspective !!!j'espere que le moral est revenu au beau fixe !!!bisous a vous deux...et à bientot peut etrePatps : (question qui te semblera peut etre curieuse mais c'est pour un taf pour Jerôme) connais tu le "prix du marché" d'un chassis toilé 70*160cm?

Khem 16/05/2008

j'ai hatecette peinture que tu as mis là, elle fait malvraimentc'est qui c'est 2 personne ? des amis ? des potes ? des amants ? des freres ? c'est quoi le lien ? en tout cas ils lachent prise

cricri 17/05/2008

salut Michel aurons-nous le plaisir de te voir aux journées littéraires de Toulon?J'ai découvert ton blog depuis peu et j'y plonge avec délice,tesmots font ressurgir mille émotions enfouies au fond de moi et toujours intactes.Love

cricriCNT 17/05/2008

O joie Michel tu m'as répondu, je pense très souvent à toi reprend des forces pour continuer de créer et de nous enchanter 

Isabelle 17/05/2008

Bonjour ! Je viens de découvrir votre blog sur "Le tour des blogs" et je dois avouer que je trouve vos toiles superbes. Je n'aime pas trop les comparaisons car chaque artiste est unique mais en tout cas, que ce soit voulu ou non, vous assurez avec honneur la relève de Siudmack, Di maccio, Giger, Beckzinski et d'autres artistes fantastiques ou visionnaires des années 80.

TERRACOL Jean-Pierre 19/05/2008

Je crois aux signes du destin ... aux rencontres non programmées et à la force intèrieure de l'homme, à l'espoir aussi ... et le fait que la reprise de "ta page du jour", synonyme d'un mieux être, coïncide avec le jour de mon anniversaire et la fin du montage du décor du "Centième Nom" me comble ... A trés bientôt et grosses bises.Jean-Pierre T

Chris-Tian Vidal 19/05/2008

Quel beau lien que votre billet.

Henri-Pierre 20/05/2008

Enfin de vos nouvelles cher Michel.Paris, Bordeaux j'y serai certainement.

Nath( alias nathgrim) 24/05/2008

Bonjour Michel, voilà bien longtemps déjà...Mille et une contrariétés...Le temps était morose à l'âme,et le moral en soumission, ne permettait pas grand chose. Aujourd'hui l'énergie retrouvée je reviens doucement... -) Et comme vous dites si bien:" "À mon sens, nous sommes faits pour jouir de la vie sans la perdre à la gagner ! Le moral se retrouve dans les choses vraies... celles qui n'ont aucune valeur marchande : l’observation, l'écoute de l'autre, l'écoute de la nature. "Tout en sachant aussi que c'est à travers la nature en solitude que l'on se retrouve soi même nous permettant ainsi de retourner à l'écoute de l'autre.Merci Cher Michel pour nous livrer ainsi votre ressenti en toute chose, et, sachez combien nous nous retrouvons nous aussi...L'autre sera toujours une belle rencontre avec soi même. :)Bien à vous Michel et à bientôt.Nath

Hébergé par Overblog

Partager cette page Facebook Twitter Google+ Pinterest
Suivre ce blog